Chronique 30

1390 - Les Quatre Couronnés

L’histoire des Quatre Couronnés, ou Quatre Saints Couronnés (Sancti Quatuor Coronati) est autant confuse que déconcertante. Interviennent d’abord, en l’an 298, quatre sculp­teurs romains qui, convertis au christianisme, refusent d’exécuter une statue d’Esculape pour l’empereur Dioclétien. Enfermés chacun dans un cercueil de plomb, après avoir été fouettés et torturés, ces quatre martyrs sont jetés dans les eaux du Tibre. 

C’est donc à partir de la malencontreuse et mortelle aventure de ces martyrs que la chrétienté a sanctifié, sous l’égide du pape Melchiade, les Quatre Couronnés, dont la fête est célébrée le 8 novembre ; et que l’auteur du Regius a associé aux tailleurs de pierre et autres maçons : 

« Prions maintenant Dieu, tout puissant, et sa mère immaculée Marie, que nous gardions ces articles et ces points, à l’exemple des quatre bienheureux martyrs, qui furent bons maçons, sculpteurs et ima­giers. 

« Comme ils étaient des ouvriers d’excellence, l’empereur les tint en grande affection ; il voulut d’eux une statue à laquelle on rendrait un culte en son honneur ; il faisait faire en son temps de telles idoles pour détourner le peuple de la loi du Christ. Mais ils demeurèrent inébranlables dans leur fidélité à la loi du Christ, ainsi qu’à leur métier. » 

La Franc-Maçonnerie moderne a rendu hommage aux Quatre Couronnés, en donnant ce nom à sa première loge de recherche fondée, à Londres, en 1884. Forte de quarante membres actifs, et de 5000 membres associés, la Quatuor Coronati Lodge poursuit inlassablement, depuis plus d’un siècle, ses travaux de recherche relatifs à l’histoire d’une institution dont on ne sait trop quand elle a vu le jour.

----------

© Guy Chassagnard - Auteur de : La Légende d'Hiram (Éditions Pascal Galodé, 2013).

---------

 MISCELLANEA.FR  -  © Guy Chassagnard  -  2017