Chronique 33

1410 - Old Charges et Anciens Devoirs

Ce sont, en anglais, The Old Charges. Les traductions françaises sont celles, selon les traducteurs, d’An­ciens Règlements, d’Anciennes Obligations ou Coutumes, ou encore d’Anciens Devoirs – énoncés et détaillés dans une centaine de manuscrits s’étalant de la fin du XIVe siècle aux premières décennies du XVIIIe siècle.

Dans le meilleur des cas, on relève l’exis­tence de 113 Old Char­ges, malgré la disparition de 14 textes dûment recensés. 

Il s’agit de textes manuscrits rédi­gés en anglais, à l’intention des tailleurs de pierre et des maçons de pose. Ces Anciens Devoirs sont généralement composés d’une évocation des sept Sciences libérales, d’une partie historique du Métier, de règlements généraux et particuliers destinés aux maîtres, aux compagnons et aux apprentis, et pour les derniers d’entre eux, d’un « Catéchisme » fait de questions et de réponses. 

Trois textes imprimés viennent compléter les Anciens Devoirs, par nature manuscrits : Les Anciennes Cons­titutions de Roberts (1722), Les Constitutions de Ja­mes Anderson (1723) et La Maçonnerie disséquée de Samuel Prichard (1730). 

Sont notamment considérés Anciens Devoirs :

• Le Manuscrit Regius (1390),

• Le Manuscrit Matthew Cooke (1410),

• Le Manuscrit William Watson (1535),

• Le Manuscrit Grand Lodge n°1 (1583),

• Le Manuscrit d’York n°1 (1600),

• Le Manuscrit Sloane n°3329 (1700),

• Le Manuscrit Dumfries n°4 (1710).

Sont exclus – par chauvinisme anglais – les textes issus d’Écosse ou d’Irlande des XVIe et XVIIe siècles.

----------

© Guy Chassagnard - Auteur de  : La Franc-Maçonnerie en Question (Éditions DERVY, 2017).

---------- 

 MISCELLANEA.FR  -  © Guy Chassagnard  -  2017