Chronique 16


28 après J.-C. - Le Volume de la loi sacrée

Les profanes disposent en matière de religion et de spi­ritualité de la Bible ou des (Ancien et Nouveau) Testaments ; bref, de la Parole divine inspirée à l’homme par une collection de livres sacrés. Les tailleurs de pierre et autres membres des confréries du métier ont adopté le Livre pour prêter serment.Les francs-maçons exposent dans la loge, du moins une grande partie d’entre eux, le Volume de la loi sacrée.

La Bible a régi et régit toujours la vie spirituelle et matérielle des Juifs. Le Livre a, pendant des siècles, garanti la pérennité de la vie professionnelle des opératifs. Le Volume de la loi sacrée n’a que tardivement ap­porté au spéculatif son ésotérisme et ses symboles.

Pour ce qui est de la Bible, on relève sa présence dès les premières lignes du manuscrit Cooke (1410) lorsqu’il s’agit d’évoquer la création du monde.Le Livre, lui, est apparu précédemment dans les Ordonnances d’York (1370) imposant aux maçons de la cathédrale de garder et d’observer cons­ciencieusement les règles établies. 

A noter que la Bible est devenue symbole lors de l’évolution de la Maçonnerie opérative en Franc-maçonnerie spéculative.

On relève ainsi en 1710, dans le manuscrit Dumfries :

Question. - Combien y a-t-il de colonnes dans votre Loge ?

Réponse. - Trois.

Q. - Lesquelles ?

R. - L’équerre, le compas et la Bible.

Quant au Volume de la loi sacrée, il a dû attendre les années 1950 pour exister officiellement : la Grande Loge de France a alors décidé d’imposer à ses membres la présence du Livre ou de la Bible à chacune de leurs tenues.

----------

© Guy Chassagnard - Auteur de : Aux Sources du rite écossais ancien et accepté (Éditions Jean-Paul Bertrand - Alphée, 2008).

----------

 MISCELLANEA.FR  -  © Guy Chassagnard  -  2017