Chronique 05

969 avant J.-C. - Le roi Salomon

Roi présumé d’Israël au Xe siècle avant Jésus-Christ, Salomon a-t-il réellement existé ainsi qu’on le pense généralement ? Ni l’histoire du monde, ni l’archéologie ne peuvent à ce jour en apporter la preuve. Aucun document écrit, aucun vestige ou débris ancien n’en témoigne. 

Pourtant deux livres entiers de l’Ancien Testament – le premier Livre des Rois, et le second Livre des Chroniques – sont consacrés à celui qui, fils de David et de Bethsabée, est supposé avoir fait de la terre de Palestine un puissant royaume ; et à qui les francs-maçons réservent dans leur symbolisme une place de premier plan.

Si l’on en croit le texte biblique – vraisemblablement écrit au VIe siècle avant J.-C. – Salomon a été choisi par Dieu pour régner et construire, à Jérusalem, le temple destiné à abriter l’Arche d’Alliance. Il a dirigé son peuple avec sagesse et a fait l’admiration des souverains de son temps. 

Pour les francs-maçons, Salomon est le maître d’œuvre du Temple – ce temple devenu leur lieu de réunion – dont l’architecte a été Hiram, fils d’une veuve de Nephthali. Le maître ayant été assassiné par trois mauvais compagnons, le roi a rendu justice et puni les coupables. 

L’action de Salomon est évoquée au troisième degré symbolique. Aux degrés supérieurs du Rite écossais ancien et accepté (du 4e au 13e), Salomon intervient plus largement : il y préside les travaux, nommant des lévites, organisant les funérailles d’Hiram, faisant pourchasser ses assas­sins, récompensant les justiciers.

Selon la tradition populaire, Salomon aurait régné de - 969 à - 931. Il aurait eu 700 épouses et 300 concubi­nes ; les artis­tes content volontiers ses amours avec la reine de Saba.  

----------

© Guy Chassagnard - Auteur des Annales de la Franc-Maçonnerie (Éditions Jean-Paul Bertrand).

 MISCELLANEA.FR  -  © Guy Chassagnard  -  2017