Chronique 03

- 1997 - Le secret de Noé


Pour rencontrer Noé, il faut feuilleter les premières pages de la Genèse. On y apprend en son sixième chapitre que l’Éternel, ayant cons­taté la « méchanceté » des hommes, décida de les exterminer de la surface de la terre (6:7). Seul Noé, un homme « juste et intègre », trouva grâce à ses yeux ; et survécut, avec sa famille, au déluge divin.

Bien qu’ayant vécu quelque 950 années (- 2947/- 1997), Noé n’a guère inspiré les auteurs du Volume de la Loi sacrée, ni les tailleurs de pierre opératifs. Un seul manuscrit – le manuscrit Graham datant de 1726  –évoque la recherche de son « secret » :

« Selon la tradition et les Écritures, Sem, Cham et Japhet eurent à se rendre sur la tombe de leur père Noé pour tenter d’y découvrir quelque chose à son sujet, qui les guiderait jusqu’au puissant secret que détenait ce fameux prédicateur. […] Ces trois hommes avaient déjà con­venu que s’ils ne trouvaient pas le véritable secret lui-même, la première chose qu’ils découvriraient leur tiendrait lieu de secret.

« Ils arrivèrent donc à la tombe et ne trouvèrent rien, si ce n’est un cadavre déjà presque entièrement corrompu. Ils saisirent un doigt qui se détacha et ainsi de suite de jointure en jointure jus­qu’au poignet et au coude. Alors, ils redressèrent le corps et le soutinrent en se plaçant face à lui, pied contre pied, genou contre genou, poitrine contre poitrine, joue con­tre joue et main dans le dos.  

L’un d’eux dit alors : « Il y a encore de la moelle dans cet os. » 

Et le second dit : « Mais c’est un os sec. »  

Et le troisième dit : « Il sent mauvais. »

« Ils s’accordèrent alors pour donner à celà un nom, qui est encore connu, de nos jours, de la Maçonnerie libre. Puis ils allèrent à leurs affaires… »

----------

Lire : Les Orifines du R.E.A.A. (Éditions Segnat, diffusion exclusive Amazon.fr).

----------

 MISCELLANEA.FR  -  © Guy Chassagnard  -  2017