Chronique 01


- 4003 avant J.-C. - Adam, franc-maçon…


« Adam, notre premier parent, créé à l’image de Dieu, le Grand Architecte de l’Univers, dut avoir les Sciences libérales, particulièrement la Géométrie, gravées dans le cœur ; car même depuis la Chu­te, nous en trouvons les principes dans le cœur de ses descendants, lesquels principes ont été, dans le cours du temps, rassemblés en une méthode pratique de propositions empruntées à la Mécanique : de telle façon qu’à mesure que les Arts mécaniques donnaient aux sa­vants l’occasion de réduire les éléments de la Géométrie en une méthode, cette noble Science ainsi réduite, fut le fondement de tous les Arts (particulièrement de la Maçonnerie et de l’Architecture) et la règle suivant laquelle ils sont [toujours] conduits et pratiqués. »

Ainsi s’est exprimé le frère James Anderson (1679-1739)  dans les toutes premières pages de ses Constitutions des Francs-Maçons, publiées en février 1723, à la demande de la jeune Grande Loge de Londres. Il faut savoir que James Anderson était pasteur presbytérien et que dans sa démarche historique il tenait à faire remonter la Franc-Maçonnerie aux premiers jours de la création.

Comment notre auteur est-il parvenu à l’année 4003 « ante Christum » – avant le Christ ? Tout simplement en adoptant, à quelques détails près, la Chronologie biblique établie par le théologien irlandais James Ussher (1581-1656). Ce qui lui a permis de faire de Caïn (!), d’Abraham et de Moïse des francs-maçons et des rois Salomon et Hiram de Tyr, des grands maîtres de Grandes Lo­ges.

-----

• Voir : Les Anciens Devois (Guy Chassagnard, Éditions Pascal Galodé, 2014). 

 MISCELLANEA.FR  -  © Guy Chassagnard  -  2017